en cours Maud Girault. Histoire d'une image de violence policière. Quels impacts une image peut-elle avoir sur le réel? sur Radio Panik Radio Panik

du lundi 27 juin 2022
à 09:00
au mardi 27 juin 2023
à 00:00

Diffusion sur Radio Panik

Histoire d'une image de violence policière. Quels impacts une image peut-elle avoir sur le réel ?


Rencontre avec Antoine Schirer et Emile Costard (réalisateurs, motion designers et journalistes indépendants), Joke Callewaert (avocate dans le cabinet PLN ) et Nordine Saïdi (membre du comité de soutien Justice pour Lamine Bangoura et membre fondateur de Bruxelles Panthers).

Quels impacts une image peut-elle avoir sur le réel ?
Pour éclairer cette question, chacun des intervenants revient sur son expérience. Ensemble, ils retracent la vie des images de violence policière, celles filmées aux smartphones, celles des caméras de surveillances, celles des bodycams. De leur prise de vue à leur utilisation dans une procédure judiciaire, en passant par leur diffusion sur les réseaux sociaux et dans les enquêtes journalistiques, chaque étape a ses enjeux, tantôt concret comme le stockage des vidéos, tantôt légal comme le droit de filmer, tantôt sociologique, comme nos biais quand nous regardons une vidéo. A chaque étape ces images sont réinterprétées : c'est une guerre des récits qui se joue à travers elles.

Cette rencontre s'est déroulée au cinéma nova le 12 juin 2022 au sein du cycle Screenshot Images de révolte, images révoltante : à quoi bon le cinéma? Elle a été organisée et présentée par Maud Girault dans le cadre d'un projet de recherche FrArt  "Copwatching : la guerre du storytelling" soutenu par le FNRS et l'asbl Art et Recherche.

https://nova-cinema.org/prog/2022/186-screenshot/images-revoltantes-images-de-revoltes/#article-25739

 

Dans 2 mois Restitution du projet FRArt — Repenser le corps du piano et sa vibration: pédale étendue pour un nouveau jeu intra-piano Conservatoire royal de Bruxelles Site Régence I Grande salle Rue de la Régence 30 - 1000 Bruxelles - BELGIQUE

mercredi 8 février 2023
de 12:30 à 14:00

The program of this final restitution of the project includes four works that revisit the intra-piano and its reverberation towards new sound worlds.


Royal Conservatory of Brussels
Site Régence I Great Hall
Rue de la Régence 30 - 1000 Brussels - BELGIUM

Free admission without reservation*.
* subject to availability

Restitution du projet FRArt

Repenser le corps du piano et sa vibration : pédale étendue pour un nouveau jeu intra-piano

8 février 2023 12:30

La pédale étendue est un système innovateur permettant le contrôle précis des étouffoirs au-delà du clavier. Fruit d'un projet de recherche mené par Martin Loridan avec le soutien du FNRS, le dispositif est une extension physique qui se greffe au piano, permettant l’accès à la pédale forte à distance. Le contrôle des étouffoirs à distance élargit considérablement le jeu pianistique contemporain, créant de nouvelles pistes pour la création.

en cours Appel FRArt 2023

du mercredi 22 juin 2022
à 00:00
au jeudi 2 février 2023
à 23:59

https://www.frs-fnrs.be/en/l-actualite-fnrs

L’appel FRArt 2023 sera ouvert mi-décembre 2022 sur e-space. La documentation relative à cet appel est disponible ci-après :

  • Mini-guide Appel bisannuel 2023 FR / EN
  • Règlement 2023 FR / EN

CALENDRIER
• Publication de l’appel : mercredi 15 juin 2022
• Clôture du dépôt des dossiers dans les ESA1 : lundi 31 octobre 2022
• Ouverture de l’appel : mi-décembre 2022 sur l’application web du F.R.S.-FNRS e-space pour
soumission électronique
• Clôture de l’appel : jeudi 2 février 2023
• Réunion du Comité artistique international : fin mars/début avril 2023
• Conseil d’administration du FRArt : fin avril 2023
• Démarrage des PDR-FRArt : entre le 1er juin et le 1er décembre 2023

MODIFICATIONS PAR RAPPORT À L’APPEL 2021
Décisions du Conseil d’administration du FRArt du 22 avril 2022 :
- Précisions concernant le champ d’application :
o la demande de financement auprès du FRArt ne peut pas être la production d’un projet qui existe et qui cherche ses moyens de production ;
o le FRArt est un Fonds de recherche et les demandes introduites doivent donc être motivées par une démarche de recherche (hypothèses non résolues ; besoin de moyens financiers pour s’y confronter).
- Le domaine de la danse est ajouté aux domaines couverts par le FRArt.
- Le nombre de demandes pouvant être portées par une ESA principale passe de maximum 3 à maximum 5.
- La durée du PDR-FRArt est de 9 à 24 mois (au lieu d’une durée d’un an).
- Le Comité artistique international cherchera à soutenir prioritairement jusqu’à 4 projets introduits par des auteur·e·s diplômé·e·s depuis 5 ans maximum ou par des auteur·e·s démontrant une pratique artistique et n’ayant jamais bénéficié d’un financement significatif.