Portée politique et expérience esthétique au NOVA

Vendredi 1er décembre 19:00-23:30 - NOVA

La séance Censure, forme et politique se propose de nous déplacer dans l’espace et le temps pour constater la possibilité d’un cinéma formaliste qui prend une position critique, en alliant donc fond et forme. Celle-ci n’est pas le simple habillage d’un contenu prédéterminé, le fond n’est pas le gage de sérieux qui légitime l’épanchement du moi : il s’agit de réinventer par le même geste et avec la même nécessité un contexte social et un regard sur le monde. (Dario Marchiori)

La seconde séance, Scenes for a Revolution, introduit le travail de Marc Karlin, dont l’activisme politique a pris la forme d’une approche radicale de l’esthétique documentaire et d’une tentative constante de construire une culture cinématographique alternative qui puisse s’opposer au système médiatique. Karlin considère le cinéma comme un miroir du processus révolutionnaire : l’esthétique doit être aussi radicale que la politique. (Federico Rossin)

Séances programmées en collaboration avec Federico Rossin et Dario Marchiori dans le cadre de la recherche « Les formes du documentaire – Portée politique et expérience esthétique » de Khristine Gillard – avec le soutien de Art/Recherche et de l’ERG (Ecole de Recherche Graphique).

En collaboration avec l’Institut Polonais à Bruxelles.

voir nova

Séance 1 – Censure, forme et politique

La séance rassemble des films de l’Est européen, des films à l’expérimentation formelle poussée mais censurés pour des raisons strictement politiques. Des œuvres que l’outrage – politique et esthétique – habite et traverse de part en part.

Séance présentée par Dario Marchiori. Avec le soutien de l’Institut Polonais. Ven 01 Dec - 19:00 - CINEMA NOVA

  • RÉSERVATION - dans la limite des places disponibles.
  • Pour réserver, envoyez un mail à reservation.fatp chez gsara.be en précisant le nom de la rencontre à laquelle vous souhaitez assister ainsi que votre nom.

Kopalnia (La mine) Natalia Brzozowska, 1947, La Mine, 35 mm, muet, 10’

Malgré un montage proche du cinéma russe, cette esthétique expressionniste à l’allemande et ce portrait tragique de l’industrialisation n’ont pas plu au Parti Communiste qui pariait sur le réalisme socialiste.

Nie płacz (Ne pleure pas) Grzegorz Królikiewicz 1972, Ne pleure pas, 35 mm, muet, 9’

Un groupe d’amis font leurs adieux avant de partir à l’armée. Exaltation, rébellion, nostalgie. Les derniers moments de liberté.

Opowiesc o czlowieku, który wykonal 552% normy (L’histoire de l’homme qui a assuré 552% de son quota) Wojciech Wiszniewski 1973, L’histoire de l’homme qui a assuré 552% de son quota, 35 mm > digital, VO polonais ST angl., 25’

L’histoire d’un mineur, leader controversé du travail socialiste (1940-50), déterminé à défendre sa légende.

Kobiety pracujące (Femmes au travail) Piotr Szulkin, 1978, Femmes au travail, 35 mm > digital, muet, 6’

Tourné au rythme de 16 images par seconde, ce film induit une impression de distorsion de la réalité. Jugé une offense aux travailleurs socialistes.

Ćwiczenia warsztatowe (Exercices d’atelier) Marcel Łoziński, 1986, Exercices d’atelier, 35 mm, VO polonais ST angl., 12’

Que pensez-vous de la jeunesse polonaise ? Un micro-trottoir avec une question apparemment innocente. A propos de l’opinion publique et de la manipulation par les médias.

Séance 2 – Scenes for a revolution

Ven 01 Dec - 21:00 - CINEMA NOVA

  • RÉSERVATION - dans la limite des places disponibles.
  • Pour réserver, envoyez un mail à reservation.fatp chez gsara.be en précisant le nom de la rencontre à laquelle vous souhaitez assister ainsi que votre nom.

Scenes for a Revolution Marc Karlin, 1991, UK, Scenes for a Revolution, DCP, VO angl. ST angl., 110’

Marc Karlin (1943-1999) fait partie de cette génération de cinéastes qui, après avoir vécu l’expérience militante des années 1960-70, a développé une nouvelle pratique cinématographique dans les années 1980. Son activisme politique a pris la forme d’une approche radicale de l’esthétique documentaire et d’une tentative constante de construire une culture cinématographique alternative qui puisse s’opposer au système médiatique.

Karlin considère le cinéma comme un miroir du processus révolutionnaire : l’esthétique doit être aussi radicale que la politique.

Karlin revisite la matière des 4 films qu’il a réalisés sur la révolution au Nicaragua, des films qui ne sont pas efficaces en tant qu’outils politiques ou de propagande, ni des manifestes idéologiques. Ce sont des formes de pensée subtiles à propos d’une lutte réelle et de personnes réelles.

nova

Autrement la Molussie

Jeu 7 Déc - 19:00 - CINEMA NOVA

Autrement la Molussie
Nicolas Rey, 2012, 16mm, 81’,

Projection + rencontre avec le réalisateur http://www.nova-cinema.org/prog/2017/163-decembre/kino-climates-melting-pots/?lang=fr#article-18723

Autrement la Molussie est un film-essai en neuf bobines-chapitres projetées dans un ordre aléatoire (soit 362 880 possibilités !), basé sur des fragments de La catacombe de Molussie, roman allemand écrit par Günther Anders entre 1932 et 1936.

Des prisonniers d’une geôle d’un état fasciste imaginaire, la Molussie, se transmettent des histoires à propos du dehors, comme autant de fables à portée politique et philosophique.

"Simplement filmer ce pays imaginaire. (…) Fabriquer quelques machines pour rendre l’entreprise plus complexe et le résultat moins prévisible. Ne pas omettre de filmer quelques humains dans leur activité la plus courante : le travail. Un pays n’est jamais complètement désert." (extrait de la note d’intention).

Autrement la Molussie est aussi un film sur l’altérité du cinéma en pellicule à l’ère du digital. Pour la réalisation de ce projet, Nicolas a inventé de nouveaux dispositifs en expérimentant avec de la pellicule périmée, une caméra 16mm adaptée, des outils inédits (comme le zéphyrama » : un dispositif modulant la vitesse du défilement et donc l’exposition de la pellicule au gré du vent), et un laboratoire cinématographique partagé qui lui a permis d’élaborer et fabriquer son film en 16 mm à la main de bout en bout à L’Abominable, laboratoire cinématographique d’artistes, dont Nicolas est l’un des fondateurs.

Ojoboca

Sam 9 Déc - 20:00-22:00 - CINEMA NOVA

Projections suivies d’une rencontre avec Anja Dornieden et juan david gonzález monroy http://www.nova-cinema.org/prog/2017/163-decembre/kino-climates-melting-pots/?lang=fr#article-18738

Wolkenschatten, D, 2014, 16mm, VO allemand, st angl. 17’ Un nuage géant plongeant une petite ville allemande dans les ténèbres. La disparition de ses habitants. Un mystérieux appareillage de projection dans une grotte.

The Masked Monkeys, D, 2015, 16mm, VO angl., 30’ Aux plus bas échelons de la société javanaise, ceux qui pratiquent la tradition millénaire des arts masqués s’engagent sur un chemin qui est censé les mener à un état supérieur, noble.

Rue d’Arenberg 3, 1000 Bruxelles

En lien avec les rencontres Labos / Kino Climates au Cinéma Nova les 08, 09,10-12-2017 :

Nova

Le week-end Kino Climates au Nova, rassemblant les salles de cinéma indépendantes européennes, sera l’occasion d’une rencontre avec quelques membres du réseau des laboratoires cinématographiques d’artistes, ateliers de recherche sur le support argentique, où les films se fabriquent à la main en pellicule. Avec la participation de, entre autres, LABO Bxl, l’Abominable (Paris), l’Etna (Paris), LaborBerlin.

Lors des rencontres et projections proposées, il s’agira de faire le point sur les relations entre argentique et digital aujourd’hui et de questionner les formes documentaires à partir de leurs modes et lieux de fabrication et du choix de leur support.

- Introduction au réseau des laboratoires cinématographiques indépendants (artists-run-labs) et présentation de la plateforme filmlabs (http://www.filmlabs.org/) et des outils web du réseau : bibliothèque technique, base de données des différents labos, forum, catalogue des films, plateforme ‘potlatch’ dédiée à l’échange de matériel
- Rencontre de membres-cinéastes de différents laboratoires du réseau
- Projections

Courts métrages

Ojoboca

Anja Dornieden & Juan David Gonzalez Monroy, 2014, 16mm, vo de st ang, 17’

Un nuage géant plonge une petite ville allemande dans les ténèbres… + The Masked Monkeys

Anja Dornieden & Juan David González Monroy, 2015, BE, 16mm, vo ang , 30’

Aux plus bas échelons de la société javanaise, la tradition millénaire des arts masqués permettent aux performeurs de les mener à un état supérieur, noble.