Bouyer Eve

La restauration non-illusionniste de la céramique : vers un protocole décisionnel

Promoteur : Sébastien Clerbois (ULB)
Co-Promoteur : Sarah Benrubi (ENSAV La Cambre)

(2014-2019)

La restauration du patrimoine étant connue principalement dans sa dimension illusionniste, la recherche se penche sur son pendant moins connu : le non-illusionnisme, qui correspond à une volonté de donner au spectateur la possibilité de détecter à l’œil nu la présence de la restauration.
Cette thèse inclut l’illustration commentée de nombreux cas d’étude et montre à quel point l’éventail des possibilités visuelles en matière de restauration non-illusionniste de la céramique est vaste.
Vu la vastitude de cet éventail, choisir une option visuelle parmi tant d’autres peut constituer une tâche complexe. À travers le corpus de cas d’étude illustrés, une mise en perspective des pratiques sur le plan historico-culturel, ainsi qu’une approche critique de multiples paramètres susceptibles d’influencer la prise de décision, l’intention de cette thèse est de soutenir les décisionnaires dans l’élaboration d’un protocole décisionnel, en les aidant à être davantage conscients des enjeux éthiques, de l’impact esthétique et de la portée culturelle de leurs choix en matière de restauration.

Partenaires : financement : Fresh (FNRS) ; centre de recherche : Créa-Patrimoine

Thèse soutenue en janvier 2019

ed20 moreinfo