Lambert Michel

L’asymétrie phraséologique dans les dernières sonates pour piano de Haydn et sa répercussion dans les autres aspects de son langage (2013)

Promoteur : Anne-Emmanuelle Ceulemans, UCL Co-promoteur : Benoît Mernier, IMEP

Sans titre , 2015 ]

« De tous les compositeurs de son temps, Haydn fut le plus conscient à mon avis du fait qu’être parfaitement symétrique signifie être parfaitement mort » I. Stravinsky Le langage musical de Joseph Haydn (1732-1809) se caractérise par de nombreuses expérimentations et innovations, parmi lesquelles figure l’asymétrie de la phraséologie. La thèse aborde donc la problématique de la segmentation d’une œuvre musicale. Il convient donc de définir une méthodologie d’analyse en clarifiant les concepts qui y sont associés et qui ont pris des significations diverses à travers l’histoire de l’analyse musicale. À travers les dernières sonates pour piano, la présente recherche tentera de définir comment l’asymétrie s’exprime. S’agit-il d’une asymétrie véritable ou d’une symétrie détournée ? Peut-on établir une typologie des tournures asymétriques ? La partie pratique comprendra un concert commenté appuyé par un outil pédagogique, livre et/ou DVD. Enfin, des exercices pratiques basés sur le ressenti corporel permettront de prendre conscience de l’asymétrie.

Plus d'info sur l'ED 2O