Chaushova Aleksandra

La symbolique totalitaire revisitée. L’appropriation de la culture visuelle des anciens pays communistes par les artistes contemporains (Zofia Kulik, Gerhard Richter, Komar et Melamid) (2012)

Promoteur : Thierry Lenain (ULB) Co-Promoteur : Olivier Drouot (ENSAV La Cambre) Président du comité du doctorat : Christophe den Tandt ( ULB) Membre du jury : Denis de Rudder (ENSAV La Cambre)

Sans titre, Aleksandra CHAUSHOVA ]

Après le changement du pouvoir en 1989, les artistes d’Europe de l’Est se retrouvent dans un passage d’une culture visuelle dominante vers une autre. L’équilibre entre l’acceptation de l’héritage visuel totalitaire et le désir de contemporanéité semble précaire. Certains sont tentés par une possible « auto-colonisation » : faire ce qui est attendu de faire. D’autres s’engagent dans une réflexion profonde sur le passé sans peur des contradictions et des ambivalences. C’est notamment le cas de Zofia Kulik, Gerhardt Richter, Komar et Mélamid. Inspirée par leur travail et dans la recherche de mon propre positionnement, je m’intéresse à la manipulation des documents historiques et les représentations dans la presse des années 50-80. La juxtaposition des faits, d’images documentaires et fictives, cause une contamination de la réalité avec de la fiction. Alors on pourrait analyser le narratif de la réalité en termes littéraires. Par exemple du point de vue du narrateur douteux ou de la suspension consentie de l’incrédulité.

Plus d’info : http://chaushova.blogspot.be/

Plus d'info sur l'ED 2O