Sans titre , 2015 ]

Le projet prospectif de l’erg est de forger une série d’outils pratiques et discursifs pouvant être l’objet d’une libre appropriation par les étudiants, et ce en accord avec les futures orientations de leurs pratiques artistiques. Ce projet génère des processus d’enseignement qui privilégient l’expérimentation et inscrit la recherche en son cœur en considérant tout autant ses méthodologies, ses champs d’investigation, ses discours et ses économies, que sa capacité à nourrir les dialogues trans-artistiques qui ont structuré l’histoire de la modernité. En ce sens, il s’agit d’abord pour l’erg de ne pas considérer l’histoire et la théorie comme des entités séparées des pratiques artistiques, mais bien au contraire comme une part nécessaire et inhérente à tout projet pertinent dans le contexte artistique d’aujourd’hui.

Le partage d’expériences artistiques diverses permet de sédimenter non seulement une certaine connaissance des matériels étudiés mais également une idée de l’art et un devenir des actes et des formes qui recherchent l’émancipation (que ce soit par rapport aux récits dominants qui dirigent le champ de pratiques artistiques, ou plus généralement ceux qui gouvernent notre vie sociale) et de proposer un espace hospitalier aux expérimentations, à ce qui n’a pas encore été pensé ou éprouvé et qui constitue le moment même de la « pratique ». Il importe de comprendre le terme « art » comme un dispositif épistémologique et historique qui lie les œuvres à des contextes divers.

Le Séminaire de l’erg est une rencontre internationale autour de conférences, débats, projections et performances organisée chaque année sur plusieurs jours et accueillie depuis 2013/2014 à Bozar. Ouvert aussi bien à l’ensemble des étudiants, chercheurs, enseignants de l’erg qu’au public, le séminaire annuel propose un momentum privilégié d’échanges, de transmission, de convivialité et d’invention autour de champs de recherche liés aux masters de l’erg : Pratique de l’art - Outils critiques, Récits et expérimentation, Politique et expérimentation graphique. Tout aussi important est le Collège des invités de l’erg, qui soutient depuis plusieurs années la recherche avec, d’une part, une politique active d’invitations d’artistes-chercheurs et penseurs à intervenir dans le cadre de conférences et workshops au sein de l’erg ou en partenariat avec d’autres institutions belges et internationales. Dans le cadre de ses programmes d’enseignement, l’erg propose une formation de troisième cycle au sein de l’Ecole doctorale ED20 - art et sciences de l’art – en partenariat avec des universités belges francophones.

Voir en ligne

http://www.erg.be