Sans titre , 2015 ]

Politique de recherche

La recherche est fondamentalement liée à toute activité artistique. L’art s’exprime parce que l’artiste se projette dans la réalisation de son travail, alors même que le but et les méthodes fixés au départ peuvent s’éloigner sensiblement du résultat final. Et si même l’artiste exécute au quotidien son activité artistique sans (re)présentation de quelque manière que ce soit d’un processus quelconque, il prendra à moment donné un sens particulier à la réalisation de son œuvre en la visualisant mentalement ou concrètement. Dès lors cela constitue en soi une activité de recherche artistique. Le processus artistique s’élabore donc autour d’une recherche intrinsèque de l’artiste autour de l’expression de son œuvre. De ce fait, Le Septantecinq définit ses objectifs pédagogiques en fonction d’approches réflexives, plus ou moins conscientisées, sur des pratiques de recherches artistiques modernes et contemporaines.

De par sa nature unique à offrir un Baccalauréat de type court dans l’une des quatre options du domaine des arts de l’image (Graphisme, Images plurielles imprimées, Peinture et Photographie), l’ESA Le Septantecinq propose un développement de recherche artistique personnalisée à travers l’apprentissage de techniques propres à la discipline choisie et le déploiement d’une formation artistique spécialisée et transversale. Autrement dit, le projet pédagogique de l’école est de consolider les spécialisations en travaillant de près avec les étudiants pour faire saisir les enjeux de leur matière artistique tout en les confrontant à d’autres domaines d’études. Ceux-ci sont variés, et pourtant ils ont tous une cohérence autour de la notion d’écriture de l’image dans son expression la plus vaste : la création littéraire, la création sonore, la performance, l’impression, l’édition, etc.

Les cours théoriques fournissent aux étudiants une base solide à la critique intellectuelle et académique, une force nécessaire pour exprimer ses positionnements artistiques aux autres et pour placer son travail dans le monde culturel et politique d’aujourd’hui. Grâce au fait que l’ESA Le Septantecinq soit une petite école, elle peut se permettre de développer ses programmes pédagogiques autour d’aspects historiques et théoriques du monde de l’art en lien direct avec la pratique individuelle et artistique de l’étudiant. C’est ainsi que les cours théoriques sont amenés de plus en plus à se spécialiser en rapport avec le travail artistique de l’atelier. L’étudiant est ainsi continuellement incité à déployer une vision personnelle et critique du monde dans lequel il vit tout en abordant son travail d’une manière réflexive.

Actions de recherche

Le Septantecinq conduit l’étudiant à lui faire prendre conscience du développement singulier de sa recherche artistique de manières très différentes et variées. En ce sens, nous ne pourrions lister toutes les activités de recherche en cours.

Citons, comme exemple, le portfolio. Il est une unité d’enseignement obligatoire pour tous les étudiants de première année. Il évolue à travers une approche globale et personnalisée d’accumulation et d’édition dans l’évolution des pratiques artistiques et théoriques de l’étudiant. Une équipe d’enseignants en pratique artistique, technologique et théorique s’emploie à mettre en lumière avec chaque étudiant tout ce qui est produit, recherché, réfléchi, noté, exploré et expérimenté par lui-même. Des conférences d’artistes autour de leurs processus de recherche sont aussi organisées.

Citons aussi le Printlab, laboratoire expérimental, de recherche et de partage initié par l’ESA Le Septantecinq, autour des images imprimées. Le Printlab dépasse l’idée de projeter de la matière ou projeter de l’œuvre, il propose surtout de découvrir ce que l’on connaît des machines (celles que l’on a autour de nous) et comment leur donner d’autres tâches à accomplir que celles pour lesquelles elles sont manufacturées ou programmées. Les technologies open-source sont privilégiées pour permettre l’interopérabilité des différentes machines et ouvrir l’espace à des pratiques extérieures (workshops, échanges d’informations via le web, projets communs avec d’autres structures). Il s’agit de construire des outils et expériences autour de collaborations, échanges et apprentissages collectifs au sein du Printlab.